Leyton France soutient l’Institut Pasteur dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 | Leyton France Aller au contenu principal

Publication

Leyton France soutient l’Institut Pasteur dans la lutte contre la pandémie du Covid-19

institut_pasteur_logo_2020.jpg

Ces dernières semaines, les équipes Leyton ont redoublé d’effort pour aider leurs clients à faire face au ralentissement de leur activité : accélération du remboursement des crédit d’impôts, gestion des arrêts de travail et accélération des remboursements IJSS, accès aux nouvelles aides d’Etat, etc. 

En parallèle de ces actions de soutien à l’économie, nous avons souhaité contribuer de manière active à la lutte contre la pandémie du COVID-19.

A partir du 20 avril et jusqu’au 20 mai, nous reverserons à l’Institut Pasteur 1% des paiements reçus de nos clients. L’institut Pasteur a en effet lancé un programme scientifique global et majeur qui mobilise l’ensemble de ses chercheurs à Paris et au sein des 32 instituts partout dans le monde. 

Ainsi, ensemble, nous contribuons au financement des projets de recherche mis en place.

Institut Pasteur
Laboratoire au Centre national de référence (CNR) des virus des infections respiratoires, à l’Institut Pasteur.
Crédit photo : Institut Pasteur/photo François Gardy

 

Dans l’objectif de promouvoir et coordonner ses programmes de recherche, l’Institut Pasteur a constitué dans le courant du mois de janvier une Task Force réunissant un petit groupe multidisciplinaire de scientifiques et les responsables des services supports concernés.

Sa première mission a été de formaliser plusieurs axes de recherche en ligne avec les différentes disciplines et expertises de l’Institut puis de faciliter la mise en œuvre des projets de recherche décrits ci-dessous pour lutter contre le COVID-19.


La Task Force coordonne aujourd’hui l’engagement des nombreuses équipes de l’Institut Pasteur selon les orientations scientifiques suivantes :

  1. 1- Développement de tests diagnostics (diagnostic direct, test sérologique), séquençage, isolement
  2. 2- Recherche épidémiologique: Analyser l’épidémie, ses développements et les moyens d’y répondre.
  3. 3- Modélisation: Construire des modèles mathématiques d’évolution de l’épidémie, proposer et analyser l’impact des différentes stratégies de contrôle de l’épidémie.
  4. 4- Connaissance du virus et de sa pathogénèse: Décrire le plus finement possible les caractéristiques microbiologiques de ce nouveau virus, identifier des cibles thérapeutiques et les molécules qui permettront de les atteindre.
  5. 5- Recherche d’anticorps à potentiel thérapeutique: Les personnes infectées puis guéries présentent dans leur sang des anticorps spécifiques produits par leur système immunitaire pour se défendre de cette infection. Certains de ces anticorps ont une activité neutralisante de l’infection. Les identifier et les caractériser permettraient de proposer le développement d’anticorps monoclonaux spécifiques à usage thérapeutique notamment pour traiter les personnes atteintes d’une forme sévère de l’infection. Ces anticorps peuvent aussi avoir un intérêt diagnostic.
  6. 6- Recherche et développement de candidats vaccins: Concevoir des prototypes de vaccins basés sur des plateformes vaccinales déjà développées au sein de l’Institut Pasteur (plateforme vaccin rougeole, plateforme vaccin lentivirus) et utilisées auparavant pour d’autres maladies infectieuses. Ces candidats vaccins feront ensuite l’objet des tests de sécurité sur des modèles animaux puis d’un développement clinique accéléré.
 

Pour en savoir plus sur les actions de l’Institut Pasteur ou pour donner à votre tour, rendez-vous sur pasteur.fr.